Actuel
Sarrebruck, le 21 avril 2015

Nominations pour le Prix Franco-Allemand du Journalisme 2015

Les nominés pour le Prix Franco-Allemand du Journalisme (PFAJ) 2015 ont été annoncés.

Les jurys de présélection franco-allemands ont retenu les candidats suivants :


Dans la catégorie Vidéo :
  • Christoph Lütgert, Anna Orth, Pia-Luisa Lenz et Kristopher Sell pour « Panorama - die Reporter: Die Steuerluxe », NDR
  • Jan Peter et Yury Winterberg pour « 14 - Tagebücher des Ersten Weltkriegs - Der Angriff », NDR / ARTE, Arte France, SWR, WDR, NTR entre autres
  • Andreas Pichler pour « Europe à vendre », ARTE
  • Tania Rakhmanova pour « Quand la France occupait l'Allemagne », France 3
  • Serge de Sampigny pour « Ils ont libéré Paris », France 3

Dans la catégorie Audio :
  • Kerstin Gallmeyer et Uwe Jäger pour « Das Saarland ohne die EU », SR3
  • Jeanne Guérout pour « L’exode des Allemands d’Europe de l’Est », France Culture
  • Moritz Metz pour « Der letzte Nachtzug nach Paris », Deutschlandradio Kultur
  • Audrey Parmentier pour « Le slam, c’est nous ! », Deutsche Welle
  • Hans Woller pour « Tea-Party in Frankreich », Deutschlandfunk

Dans la catégorie Écrit :
  • Ina Henrichs pour « Wo geht’s hier nach Frankreich? », Magazin des Kölner Stadt-Anzeigers
  • Timofey Neshitov pour « Ja, ich will », Süddeutsche Zeitung
  • Tanja Stelzer pour « Das geschenkte Leben », Die Zeit
  • Jean Marc Vittori pour « Comment la guerre de 14-18 a éloigné les économies française et allemande », Les Echos
  • Nicolas Weill pour sa série de portraits – entre autres de Walter Benjamin, Sybille Lewitscharoff, Juli Zeh, Ulrich Beck, Axel Honneth – , Le Monde

Dans la catégorie Multimédia :
  • Marcus Bensmann et David Crawford pour « Flug MH17 - Die Suche nach der Wahrheit », mh17.correctiv.org
  • Les étudiants en journalisme de la 16ème promotion de l’Axel-Springer-Akademie pour « Generation separation », gensep.eu
  • Angelika Schindler, Franziska Dunkel et Caroline Gritschke pour « Zeitmaschine 14/18 », was-waere-wenn.14-tagebuecher.de
  • Emily Ulbricht, Hanja Marovic et Mladen Lakic représentant les auteurs de « The case of Tufik Softic », voiceofthebalkans.com
  • Les journalistes en formation, année 2014, de la Saarländischer Rundfunk pour « Europa ein Gesicht geben? », story.sr.de/europa-ein-gesicht-geben

Nominés pour le Prix des jeunes talents (candidats âgés de 30 ans maximum, toutes catégories confondues) :
  • Felix Hütten et Thorsten Glotzmann pour « Jung, klug, muslimisch, extrem rechts », Focus (Catégorie Ecrit)
  • Les étudiants en journalisme de la 16ème promotion de l’Axel-Springer-Akademie pour « Generation separation », gensep.eu (Catégorie Multimédia)
  • Anne Seidel et Markus Dichmann pour « Wo Bilder von Freund und Feind verschwimmen », Deutschlandfunk (Catégorie Audio)
  • Emily Ulbricht, Hanja Marovic et Mladen Lakic représentant les auteurs de « The case of Tufik Softic », voiceofthebalkans.com (Catégorie Multimédia)
  • Les journalistes en formation, année 2014, de la Saarländischer Rundfunk pour « Europa ein Gesicht geben? », story.sr.de/europa-ein-gesicht-geben (Catégorie Multimédia)

Les lauréats seront révélés lors de la remise du Prix Franco-Allemand du Journalisme qui se tiendra le 1er juillet 2015, à 18 heures, dans les locaux de Radio France à Paris.

La remise des prix sera complétée, dès l’après-midi, par un forum d’experts sur une question d’actualité. Le PFAJ propose ce forum en coopération avec la Fondation Robert Schuman ainsi que la Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik (DGAP).

Le PFAJ est doté d’un montant total de 30.000 euros. Sont récompensées des contributions qui visent une meilleure compréhension entre la France et l’Allemagne.

La Radio-Télévision Sarroise SR remet le Prix Franco-Allemand du Journalisme depuis 1983. Les autres membres du PFAJ sont Deutschlandradio, la deuxième chaîne de télévision allemande ZDF, France Télévisions, la Saarbrücker Zeitung, ARTE, la Robert Bosch Stiftung, la Deutsche Welle, Le Républicain Lorrain, Radio France, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, l’Université franco-allemande, la Fondation Robert Schuman ainsi que la Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik.


Télécharger le communiqué de presse en pdf