Lauréats 2015
Cartooning for Peace
Grand Prix
Cartooning For Peace / Dessins pour la paix
L’association « Cartooning for Peace » réunit des caricaturistes de presse internationaux et organise régulièrement de nombreuses expositions et des débats à travers le monde. Le Grand Prix des Médias récompense surtout sa volonté de défendre la liberté de la presse et le respect des opinions différentes. Les dessinateurs de « Cartooning for Peace » mettent leur plume au service du droit universel à la dignité humaine, quelles que soient les différences religieuses et culturelles. L’attribution du Grand Prix des Médias à « Cartooning for Peace » témoigne aussi de la volonté de rendre hommage à la presse et appelle tous les journalistes et dessinateurs à ne pas se laisser intimider.
Raif Badawi (© Privé)
Prix spécial
Raif Badawi
Les membres du Prix Franco-Allemand du Journalisme ont décidé de décerner cette année exceptionnellement un Prix spécial au blogueur saoudien Raif Badawi. Par ce geste, ils veulent manifester leur soutien aux efforts menés dans le monde entier pour libérer ce jeune homme de 31 ans. Alors qu’il militait sur son site web pour une libéralisation de la société, le blogueur a été condamné l'année dernière à 10 années de prison et 1 000 coups de bâton ainsi qu’à une amende de 200 000 euros. Raif Badawi a survécu à la première séance de 50 coups de bâton au prix de blessures particulièrement graves.
Andreas Pichler (© Privé)
Catégorie Vidéo
Andreas Pichler
ARTE
Le prix dans la catégorie vidéo est attribué à Andreas Pichler pour « Europe à vendre ».

L’enquête convainc grâce à l’originalité du sujet assez mal connu et par son approche personnelle. Il soulève des questions fondamentales sur l’avenir des biens publics en Europe. L’auteur sud-tyrolien raconte son histoire avec des images fortes et avec des exemples inquiétants. C’est un reportage rassembleur qui concerne l’ensemble des Européens et qui suscite chez les téléspectateurs une véritable réflexion.

Hans Woller (© Privé)
Catégorie Audio
Hans Woller
Deutschlandfunk
Le Prix Audio est attribué à Hans Woller pour « Tea-Party in Frankreich » diffusé sur Deutschlandfunk.

Le reportage porte un regard incisif et précis sur une société française en crise qui a du mal à changer et qui en oublie le respect de ses valeurs fondamentales. L’homosexualité et le débat sur le mariage pour tous en apparaissent comme le symbole. L’enquête nous montre toutes les facettes de la discussion et incite l’auditeur à entamer une réflexion sur ses propres valeurs.

Ina Henrichs (© Privé)
Catégorie Ecrit
Ina Henrichs
Magazin du Kölner Stadt-Anzeiger
Le Prix dans la catégorie « Ecrit » est décerné à Ina Henrichs pour ses articles « Wo geht’s hier nach Frankreich? » paru dans le supplément du Kölner Stadt-Anzeiger.

L’auteure dresse un excellent portrait sans clichés des Français qui aiment l’Allemagne et qui y vivent. Loin d’une couverture classique, elle trouve un angle peu fréquent, très proche du lecteur, avec un style pétillant. C’est un contre-point bienvenu par rapport aux écrits toxiques qui donnent une image déformée des relations franco-allemandes.

Marcus Bensmann (© Privé)
David Crawford (© Privé)
Catégorie Multimédia
Marcus Bensmann / David Crawford
Le Prix Multimédia revient à Marcus Bensmann et David Crawford pour le dossier « mh17.correctiv.org ».

Ils ont réussi par des recherches approfondies à reconstituer le scénario du crash de l’avion abattu dans l’est de l’Ukraine. Ils ont confronté les indices existants avec leurs recherches sur le terrain pour en vérifier la véracité. Les éléments multimédia ont été utilisés de façon pertinente pour construire un récit convaincant.
Änne Seidel (© DLR/Bettina Fürst-Fastré)
Markus Dichmann (© DLR/Bettina Fürst-Fastré)
Prix des jeunes talents - financé par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse
Änne Seidel / Markus Dichmann
Deutschlandfunk
Le Prix des jeunes talents, financé par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, est décerné à Änne Seidel et Markus Dichmann pour pour « Wo Bilder von Freund und Feind verschwimmen », diffusé sur Deutschlandfunk.

Le reportage dense et profond illustre avec vivacité et fraîcheur la vie juive en Alsace sous toutes ses facettes. La rétrospective sur la longue histoire des juifs dans cette région, entre pays et cultures, sert de fonds pour le regard sur le présent difficile. Les auteurs parviennent, grâce à un travail de recherche consciencieux, à réaliser un reportage cohérent et sans clichés.